Concours national de la Résistance et de la Déportation

Mélanie Loiseau, lauréate nationale du Concours national de la Résistance et de la Déportation (CNRD)

La classe de Première ES-L 2017-2018 (devenue Terminale ES-L), le lycée Jean-Monnet tout entier, ainsi que son professeur d’histoire-géographie, Mathieu Ferradou, sont très fiers de la réussite admirable de Mélanie Loiseau au Concours national de la Résistance et de la Déportation (CNRD).

L’ensemble des élèves la classe de Première ES-L avait en effet participé, en mars 2018, au CNRD dans la catégorie devoir individuel lycée. Il s’agissait de rédiger une composition sur le sujet : « S’engager pour libérer la France ». Ce sujet avait été préparé en classe dans le cadre des cours d’histoire (sur le thème « La République, [cinq] républiques ») et en lien avec les cours d’Enseignement morale et civique, notamment par l’étude de l’engagement d’Agnès Humbert dont le journal a été édité par l’historien Julien Blanc.

Trois élèves de la classe avaient été primées pour la qualité de leur travail à l’échelle départementale : Mélanie Loiseau, Anaïs Connan et Ninon Heudiard. Représentant leur classe et leur lycée, elles avaient donc été récompensées lors de la cérémonie de remise des prix à Alençon le 13 juin.

La copie de Mélanie Loiseau avait été transmise à l’échelle académique où elle a reçu, avec deux autres copies, le Premier prix académique et saluée lors de la cérémonie en l’honneur des lauréats nationaux et académiques qui s’est tenue au rectorat de Caen le 4 juillet en présence de M. le recteur d’académie Denis Rolland et où M. Bouis a représenté le lycée Jean-Monnet.

A ces distinctions déjà remarquables est venue s’ajouter la récompense à l’échelle nationale. 243 copies ont en effet été transmises au jury national réuni à Paris le 19 septembre 2018 sous la présidence de M. Tristan Lecoq, inspecteur général de l’Education nationale. Celui-ci a décerné trois prix nationaux. Mélanie Loiseau fait donc partie de ces trois lauréat.e.s.

Cette immense distinction récompense à la fois la capacité de travail et l’investissement de Mélanie qui s’est plongée dans ce thème en démontrant ainsi ses qualités de sérieux, de rigueur et de réflexion qu’elle a su mettre en œuvre dans cet exercice de démonstration et d’argumentation qu’est une composition. Elle récompense également la maturité et l’engagement de Mélanie qui s’est appropriée les principes et les valeurs pour lesquels les résistants eux-mêmes s’étaient engagés. Car faire l’histoire « périlleuse » de la Résistance (Laurent Douzou), notamment sur ce thème, c’est aussi faire sien les principes républicains de liberté, d’égalité et de fraternité issus de la Révolution française et réactivés par la Résistance, tels qu’ils sont exprimés notamment dans le programme du Conseil national de la Résistance, les « Jours heureux ». Cette récompense couronne donc un magnifique accomplissement et traduit l’excellence scolaire mais aussi l’engagement citoyen de Mélanie.

Lorsqu’elle se rendra lors de la remise des prix nationale à Paris, Mélanie représentera donc le lycée Jean-Monnet qui sera tout entier avec elle.

Mathieu FERRADOU
Professeur d’histoire-Géographie

Posté le 22 octobre 2018 public|spip|ecrire:par Maryline Chesnier